Les dernières innovations en matière d’Intelligence Artificielle

pourquoi-365-ia-1

Si l’intelligence artificielle puise ses origines dans les années 1950, elle n’a cessé depuis de s’améliorer et de se perfectionner et elle est aujourd’hui appliquée à des domaines divers et variés tels que la santé, l’automobile ou encore, le monde du travail.

État des lieux 

L’IA est de plus en plus présente dans le secteur de la santé. D’ailleurs, des chercheurs viennent de mettre au point une intelligence artificielle qui permet de trouver l’origine des tumeurs métastatiques. C’est une avancée essentielle qui permet de mettre en place une action ciblée et un traitement adapté et ainsi augmenter le taux de survie du malade.

L’IA est également très présente dans le secteur de l’automobile. Certes, nous sommes en 2021, et les voitures ne volent toujours pas, contrairement à la DeLorean du Doc mais ce secteur est loin de stagner ! Ces dernières années, les innovations vont de l’aide à la conduite (avec la reconnaissance des panneaux de signalisation, l’assistance au freinage d’urgence ou encore le détecteur de fatigue) à la voiture autonome qui n’a même plus besoin de conducteur.

Et enfin, s’il y a une innovation qui n’a échappé à personne ces dernières années, c’est bien le deepfake. Ces vidéos où un visage est remplacé par un autre afin de faire dire ce que l’on veut à une personne célèbre, voire à un politique. Dans la même veine, les filtres sur les réseaux sociaux s’appuient sur le même genre de techno, et on arrive ainsi à se faire virtuellement maquiller ou à porter des lunettes virtuelles.

Et le monde des ressources humaines dans tout ça ?

Lorsqu’il s’agit d’intelligence artificielle, le monde du travail n’est pas en reste ! L’IA est en train de modifier en profondeur les comportements et les habitudes des salariés, mais aussi celui des entreprises. Pourtant, selon une étude menée par Axys Consultants en 2019 seulement 11% des DRH ont franchi le cap alors que l’IA pourrait les accompagner dans bien des domaines comme le smart office, le recrutement ou même la gestion des compétences. Cette même étude révèle cependant que 92% des DRH ont conscience qu’il est impératif de monter en compétences en matière de traitement de la Data. Cela laisse donc présager que l’avenir des RH sera placé sous le signe de l’intelligence artificielle.

Smart office

Depuis quelques années déjà, l’intelligence artificielle a pris une place prépondérante dans le smart office. Et cela s’est particulièrement accentué avec le Covid-19. C’est un nouvel univers intelligent qui voit peu à peu le jour pour les collaborateurs d’une entreprise. Et les possibilités sont infinies : la réservation de salles, la gestion des quotas et des stocks, l’affichage des occupations (de l’espace, du parking), les télécommandes virtuelles, la gestion du confort des lieux, l’installation d’un éclairage et de pare-soleil automatique. Avec toutes ces IA, l’idée est de rendre la vie de bureau plus douce tout en augmentant la productivité des salariés. Une stratégie gagnant-gagnant ! 

Aide au recrutement

Même la phase de recrutement est un terrain qui est de plus en plus investi par l’IA. Il existe en effet des solutions permettant de trier les CV, de présélectionner les candidats, voire d’analyser leur comportement pendant l’entretien. Une entreprise spécialisée dans l’intérim utilise même un chatbot de pré-recrutement qui permet de valider un certain nombre de pré-requis auprès du candidat. C’est alors un moyen, pour le service des ressources humaines, de gagner un temps précieux dans un monde de plus en plus compétitif où les candidatures peuvent parfois arriver par centaines pour un même poste.

Gestion des talents et des compétences

Pour les RH, l’IA est une excellente manière de faciliter le Strategic Workforce Planning (SWP). Et c’est exactement ce que fait l’ITM (Internal Talent Marketplace) 365Talents ! En analysant des millions de données, l’IA est capable d’identifier, d’extraire, de rapprocher des compétences et de les restituer aux RH, le tout dans le but d’apporter aux collaborateurs des suggestions de formation, des propositions de mobilité interne ou de projets connexes à leurs missions.

Et quel gain de temps ! Là où construire un référentiel de compétences peut durer 6 mois s’il est fait manuellement, l’ITM 365Talents permet d’en construire un en 48 h.

 

L’IA développée par 365Talents permet également au service RH d’opérationnaliser sa GPEC. L’objectif étant d’aider les RH à faire face aux évolutions d’effectifs, tout en considérant les objectifs de l’entreprise.

En conclusion, l’IA a de beaux jours devant elle, ça ne fait aucun doute, et ce, quel que soit son domaine d’application. 

Pour ce qui est du secteur RH, si les débuts de l’IA sont encore timides, les décisionnaires se penchent de plus en plus dessus dans le but d’améliorer les conditions de travail des employés, mais également pour gagner un temps précieux, dans le recrutement et dans la gestion des talents et des compétences en interne.

Il convient également de préciser que tout l’enjeu des RH n’est pas d’adopter des solutions IA tous azimuts, mais d’apprendre à l’utiliser de manière optimale et dans un climat de transparence et d’éthique.

En écrivant cet article, nous avons remarqué qu’il est encore relativement difficile d’obtenir des informations sur les RH et leur utilisation des dernières innovations IA.

Aidez-nous à mieux comprendre où vous en êtes !

3 questions pour mieux comprendre l’emploi de l’intelligence artificielle pour répondre aux solutions RH.